soeursOrbey-700koCette semaine, les moniales dominicaines d’Orbey près de Colmar prennent la plume (ou le clavier) pour nous partager les fruits de leur contemplation. La sœur Jean-Thérèse, prieure de la communauté répond à nos questions.

 

 

Sœur Jean-Thérèse, dans votre méditation, vous dites que vous êtes entrée au monastère pour aimer. Comment votre vie de moniale répond à cette attente ?

J’ai vite compris que le commandement de Jésus de nous aimer les uns les autres comme Il nous a aimés dépasse complètement mon amour humain et qu’il s’agit de demander au Seigneur, au jour le jour, son amour, qu’Il vienne aimer en moi.

Vous accueillez de nombreux hôtes au cours de l’année, que viennent-ils chercher ?
orbeydominicainefiche1-900x675
Je pense qu’au fond d’eux mêmes il y a une quête de Dieu qu’ils ignorent souvent (parce que le Seigneur les cherche aussi de son côté) ; ils disent qu’ils viennent pour se ressourcer « spirituellement » ou pour voir plus clair dans leur vie sur certaines questions.

Pouvez-vous nous partager un moment dans votre vie où vous avez fait l’expérience d’être relevée ?
domorbey20redim
A chaque fois que je me confesse et reçoit le pardon du Seigneur.