Avent dans la Ville

Vidéo Avent dans la Ville 2017

Signe dans la Bible

le frère Jean-Pierre Brice Olivier

jpbo5Le frère Jean-Pierre Brice Olivier, entré chez les Dominicains en 1978, vit au couvent de l’Annonciation à Paris. Proche des milieux artistique et culturel, il prêche auprès des Équipes du Rosaire, de la Fraternité Lataste et aussi en prison.

Il vient d’écrire « Oser la Chair« , publié aux Éditions du Cerf.

Si vous désirez retrouver le frère Jean-Pierre Brice Olivier pour un week-end au couvent de Lille, cliquez ici.

 

Pour retrouver toutes les méditations du frère Jean-Pierre Brice Olivier, cliquez ICI.

« J’aime la Bible » par Claudel [1]

Nous commençons ici une nouvelle catégorie d’articles, tirés de « J’aime la Bible » de Paul Claudel, un  petit livre paru en 1955.

claudeletatsunis« La Bible est associée chez moi au premier éveil du cœur et de l’imagination. Dès ma plus petite enfance quand j’apprenais à lire sur les bancs des chères sœurs de la Doctrine chrétienne à Bar-le-Duc, avec quel intérêt je regardais ces grands cartons qu’elles nous mettaient entre les mains et où était représentée la vie du Seigneur. Et plus tard au lycée l’Histoire Sainte fut les délices de ma classe de douzième. La sacrifice d’Abraham, le déluge, les fiançailles de Rebecca, Jacob, Moïse, Tobie, le châtiment d’Héliodore, la Samaritaine, autant d’images magnifiques, dont je ne puis dire qu’une chose, c’est qu’elles comblaient ma sensibilité. Quelle déchéance plus tard quand il me fallut en venir aux Grecs, aux Romains et à leurs successeurs !

Et plus tard, au soir de cette inoubliable journée de Noël 1886, comment ne pas voir une intervention de la Providence dans cette bible, don d’une amie protestante à ma sœur Camille, qui se trouvait là sur ma table ? Je l’ouvris, ce qe je n’avais jamais fait auparavant, et ce fut à deux endroits. Le premier était ce récit d’Emmaüs dans saint Luc, quand le Seigneur, au rebours de la nuit qui monte, ouvre à ses deux compagnons palpitants les secrets de l’Ancien document. Et le second, ce fut ce sublime chapitre VIII du livre des Proverbes qui sert d’épître à la messe de l’Immaculée Conception. Ah ! Je ne fus pas long à reconnaitre dans cette radieuse figure qu’elle évoque les traits de la Mère de Dieu, en même temps qu’inséparables, ceux de l’Église et de la Sagesse créée. Pas une figure de femme dans mes drames postérieurs qui n’ait gardé la trace de mon éblouissement. »

Et si nous partagions nos premiers souvenirs de lecture de la Bible ?

autour des relations familiales !

Avec la rentrée, voici quatre semaines autour des relations familiales : entre fiancés, entre conjoints, entre parents et enfants, entre frères et sœurs, le Dieu de la Bible se dit à travers ce qui nous touchent au plus intime. « Je ferai de toi mon épouse pour toujours, je ferai de toi mon épouse dans la justice et le droit, dans la fidélité et la tendresse » dit Dieu au prophète Osée.

Plus tard, Jésus nous révèle : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur et une mère. »

familleDessin

Et nous, qu’avons-nous à partager de nos relations familiales comme signe de Dieu pour nous aujourd’hui ?

 

le bestiaire biblique !

Du ciel aux profondeurs de la mer, de la terre fertile au sol aride du désert, la Bible est peuplée d’animaux, grands ou petits, sauvages ou familiers. Nous sommes, depuis trois semaines en leur compagnie. Oiseaux, poissons et mammiferes avec une semaine spéciale sur les brebis. « Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent » …dira Jésus à ses disciples. allons-y, suivons-le !

mouton-brebis-laine-lait-2691121ifzcc_1713

Avec la rentrée qui approche, d’un site à l’autre, de Signe dans la Bible à celui de Psaume dans la Ville, retrouvez aussi la méditation du frère Franck sur le psaume 22 et la brebis que nous sommes… ou pas ! : « La brebis est docile, mais je ne suis pas un mouton ! Et je ne veux pas en être. »

 

Les arbres et les fruits !

Le mois de juillet va nous donner de nous promener… à la campagne ! Des arbres, des fruits, du blé, de la vigne, autant d’images, autant de paysage où l’homme se promène, et où Dieu l’accompagne.

idees-campagne

L’homme juste est un arbre planté près d’un ruisseau nous dit le psaume 1. laissons la parole se déployer en nous, frayer un chemin inattendu dans les zones dévastées et cachées de notre cœur. Jérémie le confirmera : l’homme juste ne craint pas une année de sécheresse car il donne du fruit en son temps !

Bel été, sous le soleil, l’orage ou la pluie ^^ et racontons-nous nos pérégrinations !