Vidéo teaser Avent dans la ville 2019

Chorale Saint Ferdinand des Ternes

Jubilemus exultemus

Chers retraitants,
Les petits chanteurs de Saint Ferdinand des Ternes chantent « Jubilemus exultemus resonet coelum plausibus », « Qu’ éclate dans le ciel la joie des anges » !
Les anges annoncent aux bergers une grande joie : un Sauveur est né !
Laissons résonner dans nos cœurs la voix des anges, portée par les petits chanteurs. Que la joie des bergers et des anges soit notre joie. Que grandisse en nous l’Enfant-Dieu.
Comme les mages, pleins de joie, émerveillés, portons cette joie au monde, présentons la Bonne Nouvelle autour de nous.

Bonne année 2019 !

frère Philippe Verdin

Noël nouvelet

Chers retraitants,

Cette semaine, les petits chanteurs de Saint Ferdinand des Ternes interprètent un cantique de Noël qui date sans doute du XVIe siècle : « Noël nouvelet ».
Nouvelet signifie en français de la Renaissance : né depuis peu. Autrement dit : Noël qui vient, naissance de Dieu maintenant, ou Noël chaque année nouveau.

C’est le compositeur Jehan Alain qui a harmonisé ce chant traditionnel en 1938. Deux ans après, le 20 juin 1940, avec les Cadets de Saumur dans la défense de la Loire, il est mort à l’âge de 29 ans.

Les petits chanteurs prêtent leur voix aux bergers et aux anges : « Chantons ici, disons à Dieu, merci ! Chantons Noël pour le Roi nouvelet. De vers Bethléem, vit Joseph et Marie, l’âne et le bœuf, l’Enfant couché par lit, la crèche était au lieu d’un bercelet. »
C’est l’émerveillement devant un miracle si simple : un enfant nait et c’est l’espoir du monde qui renait, parce que Dieu s’est fait tout petit, enfant.

Dans la joie de Noël qui approche !

frère Philippe Verdin