Notre foi au Christ nourrit notre espérance. Dans l’épreuve, celle que nous traversons où celle que nous partageons avec d’autres, notre foi au Christ est un rempart contre le découragement, voire le désespoir. Comme l’écrit Saint Paul, « en toute circonstance, nous sommes dans la détresse, mais sans être angoissés ; nous sommes déconcertés, mais non désemparés » (Deuxième lettre aux Corinthiens, 4, 7 à 9). Nous partageons avec vous cette prière de l’Abbé Pierre qui nous pousse à jeter un regard renouvelé sur la situation actuelle. Elle nous invite à aller plus loin en devenant nous-mêmes des artisans de paix.

N’hésitez pas à partager d’autres prières dans vos commentaires.

Frère Xavier

 

abbe pierreJe continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.
Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.
Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.
Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.
Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.
Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.
Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.
Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.
Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.
Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.
J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter…
Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés.

Abbé Pierre.