cyrillemarietinyJ’ai 41 ans. Après avoir enseigné les mathématiques dans un lycée durant 5 ans, je suis entré dans l’ordre dominicain en 2006. Mes études ont été orientées dans une direction biblique. Je suis aumônier de scouts et d’étudiants et j’enseigne la sainte Ecriture à des laïcs et à des religieuses. Je suis aussi passionné d’orgue et de montagne.

Comment te viennent les idées ?

En lisant attentivement un extrait biblique, on tombe souvent sur un hic, une difficulté que l’on n’avait pas repérée sur un texte que l’on croit – à tort – trop connaître. Par exemple, Matthieu quitte tout pour suivre Jésus, mais on s’aperçoit au verset suivant qu’il reçoit Jésus dans sa maison ! Comment expliquer cette contradiction ? C’est en commençant à essayer de résoudre ces difficultés qu’on entre vraiment dans la compréhension de l’Écriture sainte. La Bible n’a pas été écrite pour raconter des banalités.

Qu’est-ce que tu as découvert de l’Évangile de Matthieu ? L’axe de cet Évangile pour toi ? 

Cet Évangile impressionne par sa structure, monumentale et magnifique, avec ses cinq grands discours suivis de récits. L’Évangile de saint Luc est celui qui me plaît le plus, celui vers lequel je me tourne le plus régulièrement. Mais j’ai besoin de relire l’évangile de saint Matthieu, qui me rappelle, mieux que les autres, la grandeur infinie du Seigneur Jésus. Et puis, saint Dominique connaissait par cœur cet évangile et le portait toujours sur lui. L’insistance de saint Matthieu sur l’importance de l’Église et, plus encore, sur Jésus dispensateur de la Loi Nouvelle a sans doute beaucoup influencé la spiritualité dominicaine.

Ta lecture de l’Écriture et ton boulot à Strasbourg, tes apostolats, comment ça interagit ? 

Le contact avec des étudiants me montre à quel point il y a un grand besoin de revenir sans cesse à la parole de Dieu. Sans ce lien, la foi chrétienne risque d’être réduite à un système religieux parfait, mais clos et sans vie. L’aumônerie scoute me prouve qu’on tire un grand profit spirituel à lire ne serait-ce que quelques versets par jour. Il faut donc expliquer la Bible aussi simplement que possible… ce que je vais tenter de faire !