Carême

Vidéo Carême dans la Ville

« Ceci est mon corps » (Mt 26,26)

Le corps dénoué

Proposer dans un quartier populaire un atelier d’improvisation ? Prendre le risque d’exposer son corps souvent usé, déformé, abîmé par les épreuves, les manques, les violences ? Oui, c’est le pari fou de la troupe des Z’impros. En ce samedi saint, les habitants du quartier de Moulins à Lille nous laissent entrevoir la puissance de la Parole et des gestes qui relèvent et redressent le corps.

L’étreinte des corps

Qui n’est jamais tombé amoureux ? Qui n’a jamais senti son cœur battre pour un être aimé ? L’amour réveille en nous des forces insoupçonnées, il illumine nos coins obscurs. Nous pressentons en sa présence que Dieu n’est pas loin. Amour de Dieu, amour de l’autre, loin de s’opposer, se rejoignent, même et peut-être surtout dans l’étreinte des corps.

Prendre soin du corps

Prendre soin de son corps ou du corps de l’autre. Un geste élémentaire, quotidien, qui commence au début de la vie et qui s’achève au-delà de la mort. Un geste adressé au corps autant qu’à l’âme. Un geste posé par Jésus pour ses disciples lors de son dernier repas. Sabine prend soin du corps de l’autre dans un centre hospitalier, une expérience humaine et spirituelle.

Le corps naissant

Nous sommes des êtres de relation. Avant même notre naissance, déjà nous sommes attirés par l’autre. L’haptonomie propose par exemple aux parents de poser leur main sur le ventre de la maman pour entrer en relation avec leur enfant. Une expérience forte de don de soi, de communion qui met en contact avec la vie dans ses origines. Un émerveillement.

Le corps en marche

Marcher, une expérience si simple et si riche. Admirer les paysages, tisser des liens dans l’effort partagé. Jésus a marché pour proclamer la Bonne Nouvelle. Une famille a marché sur le chemin de Saint Jacques et ils ont vécu ensemble les rires et la joie de la Bonne Nouvelle. Ils nous communiquent leur bonheur en image.