Carême

Vidéo Carême dans la Ville

Œuvres de miséricorde corporelle

Honorer les corps

Il y a 2000 ans, un dimanche matin, des femmes se rendent au tombeau avec des aromates pour honorer le corps d’un mort, celui de Jésus. Un geste vieux comme le monde. Et ainsi naissait la foi qui nous sauve. A Lille aujourd’hui, des hommes et des femmes honorent le corps de morts dont personne d’autre ne se souvient. Et ainsi, c’est à toute l’humanité qu’ils rendent honneur.

« J’étais en prison, tu es venu jusqu’à moi. » (Mt 25, 36)

Visiter les malades, passe encore, mais les prisonniers ? Pourquoi Jésus nous demande cela ? Peut-être parce que lui aussi a été prisonnier, pendant sa passion. Peut-être aussi parce que nous sommes tous prisonniers de quelque chose et que visiter les prisonniers nous libère. Adolfa et Marie-Claude nous donnent une piste de réponse.